Glissement de terrain au Pin de Galle(83)

 

Le 06 décembre 2014, un important glissement de terrain a eu lieu vers 15h au Pradet(83), plus précisément au Pin de Galle suite aux fortes pluies de fin novembre et début décembre. Heureusement, il n'y a eu aucun blessé.

 

"Il devait être environ 14 heures. Je me trouvais à l'intérieur de la maison quand j'ai entendu des craquements énormes. Nous sommes sortis tout de suite, mon mari et moi, et là, j'ai assisté, impuissante, à l'effondrement d'une partie de la calanque. Tous les arbres tombaient. La colline descendait… », témoigne cette propriétaire. Elle fait partie des sinistrés de la calanque du Pin-de-Galle, au Pradet, où un impressionnant glissement de terrain, dû aux épisodes pluvieux à répétition ces derniers jours, s'est produit, samedi, en début d'après-midi.

Par miracle, elle n'a pas été blessée, pas plus que la trentaine de voisins, locataires ou propriétaires de maisons et de « cabanons », présents au moment de cet impressionnant glissement de terrain, formant un cône de 50 mètres de haut et d'environ 120 mètres de diamètre.

Ce jeune couple locataire se souvient « d'avoir entendu du bruit aux alentours de 4 heures du matin. Ce n'est que lorsqu'on nous a demandé d'évacuer que l'on a pris conscience de l'ampleur des dégâts », témoignait le jeune homme, sous une pluie glaciale.

« Aucune maison ensevelie »

Alertée, peu après 15 h 30, la vingtaine de sapeurs-pompiers du centre de secours d'intervention de La Garde, renforcée par les sauveteurs de Toulon et de Cuers, a été épaulée par la cellule de sauvetage et déblaiement.

À 17 heures, les premières reconnaissances de la zone sécurisée par la police nationale de Toulon faisaient état, selon le commandant Michel Persoglio, du centre de secours de La Garde, de quatre maisons touchées par la coulée de boue. « Mais aucune maison n'a été ensevelie, ni ne s'est effondrée », commentait le commandant des opérations de secours.

Le maire, Hervé Stassinos, accompagné du directeur de cabinet du préfet du Var, ont, après reconnaissance sur site, attendu l'arrivée d'un géologue afin d'évaluer le danger potentiel et de délimiter un périmètre de sécurité.

Les premières conclusions ont permis « d'identifier un risque plus important que prévu », déclarait, hier soir, le maire. En attendant d'avoir le rapport d'expertise du géologue entre les mains, demain ou mardi, sur recommandations du commandant des opérations de secours, un arrêté municipal de péril s'étendant à la fois sur la calanque du Pin-de-Galle et la Pinède a donc été pris. [...]" (©Var-Matin)

 

En partant de la plage du Monaco direction le Pin de Galle par la plage puis les rochers, on tombe sur le glissement de terrain avec des débris jusqu'en bord de mer

 

----------------------

Je ne peux aller plus loin

 

----------------------

Au dessus, sûrement des restes d'un jardin

 

----------------------

Vue du Pin de Galle, c'est bien plus impressionnant !

 

----------------------

Les arbres se sont accumulés en bas

 

----------------------

Sacré trou !

 

----------------------

Avec le coucher de soleil qui accentue la zone

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Haut de page

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×