Voiliers au port de Toulon

 

Ne pouvant y aller que le samedi 28 Septembre 2013, j'ai malheureusement eu le droit à un temps très nuageux.

Catégories (classes) des voiliers :

Catégories
Désignation
Force de vent
Hauteur de vagues
A
haute mer
plus de 8 Beaufort
plus de 4 mètres
B
large
plus de 8 Beaufort
plus de 4 mètres
C
zones côtières
jusqu'à 6 Beaufort
plus de 2 mètres
D
eaux protégées
jusqu'à 6 Beaufort
jusqu'à 0,5 mètres

 

Classe A

 

--------------------------------------------------------------------------------------- Alexander von Homboldt II ---------------------------------------------------------------------------------------

L’Alexander von Humboldt II est un trois-mâts barque à coque acier, remplaçant l'ancien navire-école de la Sail Training Association of Germany (STAG) Alexander von Humboldt.

La quille de ce nouveau navire-école allemand a été posée le 11 décembre 2008 au chantier naval Brenn-und VerformTechnik (BVT) de Brême. Il a été lancé le 24 septembre 2011.

C'est le second grand voilier à être construit en Allemagne après le trois-mâts goélette Lili Marleen en 1994.

 

De face

 

----------------------

De l'arrière

 

----------------------

Y en a du monde sur les mâts !

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------- Belem -------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Belem (1896) est le dernier trois-mâts barque français, le plus ancien trois-mâts en Europe en état de navigation et le second plus grand voilier restant en France. Construit à Nantes, utilisé notamment dans les Antilles, puis tour à tour anglais, italien puis à nouveau français, cet ancien voilier de charge, plusieurs fois transformé, motorisé et rebaptisé, pour divers usages (croisière de luxe et navire-école), fut finalement déniché par hasard à Venise par un amateur nostalgique dans un piteux état à la fin des années 1970. Racheté grâce à l'appui d'une grande banque française qui finance la fondation qui entreprend sa restauration, il est aujourd'hui reconverti dans le cabotage, offre des stages d'initiation et de découverte aux passionnés, sert entre autres et accessoirement à la Marine nationale pour l'entraînement de ses mousses et apparaît dans les grands rassemblements de gréements traditionnels.

Le Belem fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le .

 

De face, assez compliqué à prendre en photo

 

----------------------

 

----------------------

L'Alexander von Homboldt II à gauche et le Belem à droite

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------- Krusenstern ----------------------------------------------------------------------------------------------

Le Krusenstern (en russe: Барк «Крузенштерн») est un quatre-mâts barque russe construit en 1926 à Bremerhaven-Wesermünde, en Allemagne, sous le nom de Padua (du nom de la ville italienne de Padoue).
Il a été donné à l'URSS en 1946 au titre des dommages de guerre et rebaptisé du nom de l'explorateur du début du XIXe siècle, Adam Johann von Krusenstern (1770-1846).

Des quatre Flying P-Liners (grands voiliers de la compagnie maritime allemande Ferdinand Laeisz de Hambourg) qui existent encore, l'ex-Padua est le dernier en service. Il est basé dans les ports de Kaliningrad (anciennement Königsberg), sur les bords de la mer Baltique, et Mourmansk. Après le Sedov, un autre ancien navire allemand, c'est le plus grand des voiliers traditionnels encore en activité (114,50m de long). Originellement, comme tous les Ligne-P, il était peint aux couleurs du drapeau de l'Empire allemand, noir (au-dessus de la ligne de flottaison), blanc (ligne de flottaison) et rouge (coque sous la ligne de flottaison).

Dernier des Flying P-Liners, le Padua était notamment affecté au transport de matériaux de construction vers le Chili et revenait chargé de nitrate par le cap Horn. Plus tard, il transporta du blé depuis l'Australie. Le voyage inaugural de Hambourg à Talcahuano (Chili) dura 87 jours. En 1933-1934 il remporta un record en effectuant le trajet de Hambourg à Port Lincoln (Australie) en 67 jours. Avant la Seconde Guerre mondiale, il effectua 15 voyages au Chili et en Australie. Il effectua son voyage le plus rapide en 1938-1939, de Hambourg à l'Australie via le Chili et retour à Hambourg en 8 mois et 23 jours sous le commandement du capitaine Richard Wendt — un record mondial pour ce type de navire qui ne fut jamais battu.

 

De face

 

----------------------

L'équipage range les voiles

 

----------------------

Ca en donne le vertige !

 

----------------------

Krusenstern

 

----------------------

Vue d'ensemble

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------- Mir --------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Mir (« paix » en russe) est un voilier de type trois-mâts carré en acier battant pavillon russe. Son port d'attache est Saint-Pétersbourg. Il est l'un des plus longs voiliers du monde (109,2m de long).

Construit en 1987, au chantier naval Lénine de Gdańsk en Pologne, il est un des sister-ships du Dar Młodzieży. Il est propriété de l'Académie nationale maritime russe comme navire-école.

Les autres sont (les Ukrainiens Druzhba et Khersones, les Russes Pallada et Nadejda.

Le Mir participe à de nombreuses courses du Tall Ships' Races.

Il a été le vainqueur de la course Grand Regatta Columbus de 1992 pour la célébration de la découverte de l'Amérique en 1492 par Christophe Colomb.

 

 

----------------------

De face

 

----------------------

Mir

 

----------------------

Vue d'ensemble

 

----------------------

Le Mir à gauche et le Krusenstern à droite

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------- Amerigo Vespucci -------------------------------------------------------------------------------------------

L’Amerigo Vespucci est un voilier-école italien. Il appartient à la Marina militare, la marine militaire italienne, utilisé à la formation des élèves officiers. Il est actuellement l'un des plus ancien trois-mâts carré à naviguer, le plus ancien navire-école de la marine italienne en service et un des plus grands voiliers école militaire du monde (100,50m de long).

Le voilier porte le nom du célèbre navigateur italien Amerigo Vespucci. Il est basé à Gênes.

 

Vue d'ensemble

 

----------------------

 

----------------------

De face

 

----------------------

Faut s'y retrouver !

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------- Santa Maria Manuela -----------------------------------------------------------------------------------------

Le Santa Maria Manuela est une goélette à quatre-mâts qui sert de navire-école à l'état du Portugal. Avec le Creoula, il est un des survivants de la flotte morutière portugaise.

Construit en 1937 par la Companhia União Fabril (CUF) de Lisbonne, il est lancé comme navire de pêche à la morue sur les bancs de Terre-Neuve au Canada. Il est utilisé jusqu'en 1963 par la Société de pêche de Viana do Castelo. Après avoir subi une rénovation en vue de l'adapter aux innovations technologiques de la pêche à la morue, il continue à naviguer pour la société de pêche Ribau de Aveiro.

Considéré comme obsolète en 1993, il est voué à la destruction. Sa coque est préservée et rachetée en 1994 par un groupe d'institutions publiques qui crée la Fondation Santa Maria Manuela pour rétablir l'ancien métier de pêche à la morue. En 2007, ne pouvant atteindre leur objectif, la fondation revend la coque à la société Pascoal & Filhos, S.A..

Une première phase de restauration pour la coque est effectuée au chantier naval Navalria de Gafanha da Nazaré. Une seconde phase, dans le chantier naval Factoria Naval Marin en Galice, est entreprise pour tous les autres équipements. En mai 2010 il revient au port d’Aveiro.

Le bâtiment est, depuis, utilisé pour du tourisme culturel.

 

Vue d'ensemble

 

----------------------

 

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------- Royal Helena -------------------------------------------------------------------------------------------

Le Royal Helena (ou SV Royal Helena) est un trois-mâts goélette construit en Bulgarie en 2009.

Du port de Varna, ce voilier charter propose des croisières et de la formation en mer Noire durant la période d'été.

 

 

----------------------

Fait des tours en mer avec des visiteurs

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------- Gulden Leeuw -------------------------------------------------------------------------------------------

Le Gulden Leeuw est une goélette à hunier à trois-mâts construite en 1937 pour le ministère danois de l'agriculture et de la pêche.

Racheté en 2007, il est transformé au chantier naval Royal Bark à Urk pour devenir un voilier de croisière.

Ce bateau fut lancé sous le nom de Dana. Il fit de nombreuses missions de recherche en biologie marine dans les eaux territoriales danoises et internationales. En 1980 il est vendu mais continue ses missions sous le nom de Dana Researcher pour la société Bertra International. Puis il est cédé, en 1984, à la société Esvagt1, et devient un navire de soutien dans l'offshore sous le nom d’Esvagt Dana.

En 2000, il est vendu à l'École navale danoise de Nyborg et est rebaptisé Dana Nyborg comme navire-école. Puis il est revendu une société de bateaux charters qui le gère depuis comme voilier-charter.

 

Arrive au port

 

----------------------

 

----------------------

Kampen est son port d'attache

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------- Pogoria ---------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pogoria est un trois-mâts goélette polonais construit en 1980 au chantier naval de Gdansk, sur les plans de l'architecte naval Zygmunt Choreń.
Il porte sur ses mâts d'artimon et grand mât des voiles auriques.

Il est le symbole de la constitution de la flotte maritime polonaise. Sur ses voiles il porte le symbole de l'Iron Shackle Fraternity (quatre manilles imbriquées en forme de croix) , première association polonaise de course à la voile.

Le Pogoria est un trois-mâts métallique à voiles carrées, aux formes peu conventionnelles qui ont servi de modèle à trois autres navires : l’Iskra II, trois-mâts goélette de la Marine polonaise, l’Oceania, voilier de recherche océanographique mis sur cale et appartenant à la ville de Gdynia, et le Kaliakra, trois-mâts goélette noir de la Marine bulgare.

À la requête de l’Académie des sciences polonaise, le Pogoria récupère les membres d’une expédition scientifique installée sur l'île du Roi Georges, au sud des Falkland, dans l’Antarctique durant l'hiver 1980-81.

Il participe à sa première Tall Ships' Races (course des grands voiliers) en 1982.

De 1985 à 1991, il sert de navire-école pour le Canada.

Depuis 1995, le Pogoria participe à toutes les Tall Ships' Races durant l'été. En hiver, il est basé à Gênes en Italie pour participer aux courses méditerranéennes.

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------- La Grace --------------------------------------------------------------------------------------------

La Grace est un brick tchèque, à coque bois, construit de 2008 à 2010 sur un chantier naval de Suez en Égypte.
C'est une réplique d'un bateau corsaire du XVIIIe siècle. Le nom est celui de la frégate du commerçant et explorateur Augustine Herman (1621-1686), en hommage à ce premier célèbre marin tchèque.

Il sert de navire-école aux cadets de la marine tchèque. La république tchèque n'a pas de littoral maritime mais en a eu en tant que composante du Saint-Empire, de l'Empire d'Autriche et de l'Autriche-Hongrie ; elle a donc une tradition maritime et au nord de Prague, un port sur la Vltava permet aux navires de petit tonnage, par l'Elbe et Hambourg, d'accéder à la mer du Nord.

Les deux propriétaires de La Grâce, Josef Dvorsky et Daniel Rosecky, ont choisi un chantier naval égyptien car les procédures de constructions traditionnelles y sont encore présentes chez les charpentiers de marine et que les matériaux nécessaires y sont facilement disponibles.
Une maquette a été conçue selon les plans originaux de 1768 de l'architecte naval et amiral suédois Frédéric Henry de Chapman (1721-1802).
La quille et les cadres ont été réalisés en bois dur de camphrier et mûrier, le reste essentiellement en bois scandinave. Certains éléments ont été fabriqués en République tchèque, dans un atelier de Valašské Meziříčí en Valaquie morave, et ramenés ensuite au chantier naval.

La Grace est lancée le 5 décembre 2010 à Suez. En 2011, après un grand périple en mer Méditerranée, elle traverse l'Atlantique pour rejoindre Sainte-Lucie aux Antilles au nouvel an 2012 puis la République dominicaine où elle propose des excursions pour les touristes. Le 30 avril 2012, après quelques réparations, elle rejoint les Açores puis revient en Méditerranée.
Le 26 octobre 2012, victime d'une panne de moteur moteur en pleine tempête, le navire s'échoue près de Marbella en Espagne et se remplit d'eau. Fortement endommagé, il est renfloué le 11 novembre 2012 et remorqué jusqu'à Sotogrande, quartier résidentiel de San Roque dans la Province de Cadix où il est mis en cale sèche durant 9 mois, pour subir une remise à neuf. Il est remis à l'eau le 6 août 2013.

 

De face

 

----------------------

 

----------------------

Festivités autour du navire

 

----------------------

 

----------------------

 

----------------------

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vue d'ensemble sur les voiliers de Classe A

 

----------------------

On surveille....appareil photo à la main !

 

Classe B

 

------------------------------------------------------------------------------------------------- Atyla -------------------------------------------------------------------------------------------------

Atyla est une goélette (navire à deux mâts inclinés vers l'arrière) espagnole.
 

Les travaux ont été menés par un groupe de bénévoles, selon les techniques classiques et artisanales techniques de charpentiers. La construction a durée 3 ans. Le lancement de la goélette a eu lieu le 15 mai 1984, avec le nom "Itsaso-Petronor". Les machines et l'électronique du navire ont été installés au cours des semaines suivantes, dans l'estuaire de Bilbao. L'objectif premier était de réaliser un tour du monde en suivant la route de Juan Sebastian Elcano..

Deux ans plus tard, sous le nom "Marea Errota" la goélette s'est rendu dans les îles Canaries, où elle est resté jusqu'en 2005, pour réaliser des excursions touristiques.

En Avril 2013, de nombreux changements sont effectués : le beaupré, le mât de trinquette en pin d'Oregon. Tout le gréement a été renouvelé tout au long de la vie du bateau.

La goélette est désormais ancrée à San Antonio de Portmany et renommé Atyla.

 

 

----------------------

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------- Sadko -------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Sadko est une goélette à hunier russe, construite en 1993.

Elle tire son nom de la mythologie slave (Sadko est un héros de légende).

C'est une reproduction précise d'une goélette du XVIIIe siècle, très populaire dans le nord de l'Europe (Hollande, Angleterre, Russie…) et sur la côte atlantique américaine. Ce type de goélette était habituellement utilisé comme bateau-courrier durant les guerres navales et parfois comme bateau-pirate.

Le Sadko est une goélette rapide et sûre, ne nécessitant pas un équipage nombreux. Il peut emmener jusqu'à 10 personnes en croisière, avec un grand confort (3 cabines et 6 couchettes).

Il navigue actuellement sous pavillon espagnol.

 

A l'arrière

 

----------------------

A l'intérieur

 

----------------------

 

 

--------------------------------------------------------------------------------- Far Barcelona et Ciutate de Badalona ---------------------------------------------------------------------------------

Le Far Barcelona est une goélette, un type de navire à voile aurique (voile de forme quadrangulaire non symétrique).

Il sert désormais de navire-école ; il est aussi l'ambassadeur de la ville de Barcelone.

C'est une goélette d'origine norvégienne qui servait à la pêche, à la chasse à la baleine, au cabotage et aux transports des immigrants sous le nom d’Anne Dorthea.

Elle a été restaurée à Barcelone durant 15 ans (1991-2006) et équipée des technologies les plus sophistiquées ; elle tire son énergie du solaire et de l'éolien.

 

Le Ciutat Badalona est un ketch aurique espagnol, à coque bois, basé à la Marina de Badalona en Catalogne.

Il a été construit au Danemark sur un chantier naval de Fåborg. Il a été lancé en 1929 sous le nom de Marie et a servi comme caboteur jusqu'en 1939. Puis il change plusieurs fois de propriétaires et prendra les noms de Johanne puis Johanne Regina. Il navigue dans les Antilles et a fait plusieurs fois le tour du monde avec ses différents propriétaires.

En 2006, il est racheté par la ville de Badalona qui en a fait le symbole de la ville. Il a été réaménagé en voilier de plaisance et peut servir de navire-école.

 

A gauche la goélette Sadko, au milieu la goélette Far Barcelona et à droite le ketch aurique Cuitat Badalona

 

----------------------

A gauche la goélette Far Barcelona et à droite le ketch aurique Cuitat Badalona

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------- La Recouvrance --------------------------------------------------------------------------------------------

La Recouvrance est un aviso-goélette dont la construction a débuté en 1990 et qui a été présentée au public à l'occasion de Brest 1992.

La Recouvrance est le bateau ambassadeur et la propriété de la ville de Brest.

Son nom provient du quartier de Brest du même nom, où les femmes de marins priaient Notre Dame pour leur proche parti en mer.

La Recouvrance est une goélette à hunier, réplique des goélettes de type « Iris », un modèle dessiné par l'architecte naval Hubert en 1817. Ces bâtiments militaires étaient destinés au transport de plis urgents, à la surveillance du trafic marchand et à la répression de la traite des esclaves sur les côtes d'Afrique et aux Antilles. Elles portaient six caronades de 24 et leur équipage était composé de 50 à 60 hommes.

 

De retour sur Toulon

 

----------------------

Gwen ha Du (drapeau breton)

 

 

Classe C et D

 

-------------------------------------------------------------------------------------------- Salomé --------------------------------------------------------------------------------------------

Barquette marseillaise adhérente de l'association des Pointus de Sanary.

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Haut de page

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×