Inondations à La Garde(83) - 10 Février 2014

 

Depuis le début de l'année, il pleut beaucoup sur le Var, les sols sont hyper-saturés d'eau. Il pleut souvent et parfois fort sur une journée, comme le 19 Janvier 2014, où il y a eu de grosses inondations du côté de La Londe. C'est notamment à cause d'un orage rétrograde et forcément stationnaire pendant environ 6h.

Du côté de La Garde, ça cumule, mais pas de gros débordements à signaler. Sauf que, le lundi 10 Février 2014, un nouvel épisode pluvieux passe sur le Var, surtout sur le Sud entre Toulon et Hyères. Cet épisode a permis de cumuler en général 50-70mm sur la matinée, toujours entre Toulon et Hyères.

En ville (à La Garde), pas d'accumulations d'eau, le cours d'eau la Planquette passant par la FAC est monté mais de manière habituelle, de même pour le Régana passant devant Castorama et traversant le Chemin de Rabasson.

 

Pour se faire une idée de la localisation des cours d'eau qui traversent La Garde

 

Pour mieux suivre le petit périple, pour ceux qui ne seraient pas du coin

 

En fin de matinée la pluie se calme, donc à 12h, on effectue un tour de La Garde pour voir s'il y aurait eu des inondations.

En partant de la FAC, je longe la Planquette qui reste à une hauteur banale jusqu'à côté de la caserne des pompiers.

J'effectue un passage rapide en haut du Rocher de La Garde pour voir comment est le Plan de La Garde avant d'y aller tout en sachant que c'est une zone inondable.

 

Arrivé en haut, on se rend compte que la piscine de La Garde est ouverte !

 

----------------------

Le terrain d'aéromodélise est désormais un lac

 

----------------------

De même pour d'autres champs

 

----------------------

Je redescends et vais en direction du chemin de La Foux. Avant d'accéder au pont, il y a deux barrières. La première signalant que la route est coupé à 100m et la deuxième (celle-ci) signalant que la route est inondée, c'est assez rare qu'on pose deux barrières à la suite. Mais cela n'empêchent pas certains automobilistes de les contourner et d'emprunter la route. D'ailleurs, on reconnait les habitués des autres, ceux qui -après le pont- continuent la route de ceux qui font demi-tour (il y a une troisième petite barrière habituellement déployée quand il pleut fort)

 

----------------------

Je prends donc le chemin de La Foux et arrivé au premier pont, on constate que La Planquette -qui passe en dessous- a bien gonflé

 

----------------------

Comme toujours, les pieds dans l'eau

 

----------------------

Un peu plus loin, les champs commencent à être submergés

 

----------------------

Par endroits, les routes sont, elles aussi, submergées. Les fossés sont remplis à ras bord et débordent. L'aspect dangereux de cette route est que les fossés sont très profonds (~1m) et pas bien large, ainsi par temps sec il faut faire attention et encore plus avec des journées comme celle-ci où on ne distingue plus les fossés des routes...

 

----------------------

Initialement c'est bien une route

 

----------------------

 

----------------------

Petit courant sur la route avec l'eau sortant du champ

 

----------------------

Spectre de début novembre 2011 quand le Plan de La Garde était également sous les eaux

 

----------------------

Plus loin c'est carrément l'Eygoutier qui a débordé (3e pont, toujours sur le chemin de la Foux) ! C'est le cours d'eau principal du Plan de La Garde, il part de La Crau et se jette dans la mer au niveau du Mourillon à Toulon

 

----------------------

On peut dire qu'il a pris ses aises...

 

 

Initialement il est plus petit et un chemin passe sur la droite ! (Bon, il est vrai qu'en été il n'y a pas beaucoup d'eau...)

 

----------------------

La route est portée disparue ! Les automobilistes qui continuaient la route plus tôt, passaient devant moi puis quelques minutes plus tard repassaient devant moi dans le sens contraire, maintenant je comprends mieux pourquoi... Quand on dit qu'une route est coupée, c'est pas pour rien.

 

 

En comparaison, initialement cela donne ça

 

----------------------

L'Eygoutier passe bien à droite de la photo, à gauche c'est un chemin..

 

----------------------

Au loin on entrevoit une voiture

 

----------------------

L'eau a dépassé le muret !

 

----------------------

Il n'y a plus du tout de route, l'eau monte au dessus de mes genoux (~60cm d'eau), on y va doucement...

 

 

En comparaison

 

----------------------

 

----------------------

Chemin des Astourets sur la droite

 

----------------------

A vouloir jouer avec le feu, enfin avec l'eau pour le coup...

 

 

Toujours en comparaison

 

----------------------

 

----------------------

Que d'eau..

 

----------------------

Le champ

 

----------------------

Route inondable !

 

----------------------

 

 

 

 

----------------------

Maintenant, il faut faire demi-tour dans l'eau glaciale..

 

----------------------

Avant de passer le pont de l'Eygoutier et après avoir passé le deuxième pont. Derrière le petit barrage coule l'Eygoutier (de gauche à droite), le cours d'eau qui en partant du barrage coule vers ma direction est quant à lui l'Argoutier, c'est une branche de l'Eygoutier. Sur la gauche, l'espèce de petite cascade est un débordement dû au débit trop important lors du changement de cours d'eau

 

 

L'Argoutier coule donc dans le canal en pierre

 

----------------------

A gauche un champ, au milieu une route, à droite juste derrière la ligne d'herbe l'Argoutier et plus à droite d'autres champs

 

 

 

----------------------

Deux hélicoptères de la Gendarmerie tournaient de temps en temps au dessus de La Garde dont celui-ci qui est passé assez bas

 

----------------------

Une autre façon de voir le Rocher de La Garde

 

----------------------

Un nouveau lac

 

----------------------

Panorama fait sur un angle de 180°, à droite et à gauche le long d'une barrière la route, en face l'Argoutier et les champs. Ne voyant pas la différence entre la route et le cours d'eau, le mieux est de longer le bord de la route (le long de la barrière). Sur cette route, j'avais de l'eau à la moitié des mollets en général, sans compter les nombreux trous plus ou moins profonds..

 

----------------------

Sur une presqu'île avancée dans les champs (après avoir passé un pont au dessus de l'Argoutier)

 

----------------------

 

----------------------

Le terrain d'aéromodélisme

 

----------------------

Il faut vraiment longer les arbres, l'Argoutier est totalement invisible !

 

----------------------

Panorama 180°

 

----------------------

Vue sur le Rocher de La Garde avec les pieds dans l'eau

 

----------------------

 

----------------------

Au niveau de l'eau

 

----------------------

J'arrive presque à la fin de la route, après environ une heure de ligne droite où on est forcé à marcher tout doucement à cause des nombreux trous dans la route

 

----------------------

Je fais le tour par la route (au sec) et j'arrive à l'entrée du terrain d'aéromodélisme

 

La sortie s'achève ainsi vers 15h, il est temps de retourner en cours.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Haut de page

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×